Connexion

Récupérer mon mot de passe

Qui est en ligne ?
Il y a en tout 0 utilisateur en ligne :: 0 Enregistré, 0 Invisible et 0 Invité :: 1 Moteur de recherche

Aucun

[ Voir toute la liste ]


Le record du nombre d'utilisateurs en ligne est de 25 le Dim 18 Jan - 6:18
Flux RSS


Yahoo! 
MSN 
AOL 
Netvibes 
Bloglines 


Poème choisi

Capitalisme catastrophiste autoréalisateur

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Capitalisme catastrophiste autoréalisateur

Message  Faubert Patrice le Dim 22 Oct - 0:29

Des film catastrophes
Des documentaires catastrophes
Des discours catastrophes
Forcément, sous le capital, tout est catastrophe
Cela n'est même plus scotomisé
Au contraire, cela est annoncé
Certes, la planète Terre, d'autres, en a vu
C'est seulement l'espèce humaine qui sera bue
D'autres espèces aussi, à qui l'espèce humaine est malotrue
Ainsi, neuf millions de personnes, qui chaque année
Meurent, de la pollution diverse, au tout de mauvaise qualité
De l'air, de l'air, mais il est empoisonné
Et comme pour en rajouter
Puisque absolument TOUT est relié
Quatre vingt pour cent d'insectes en moins
Ces trente dernières années
De l'entomofaune bien vilaine, comme un tout, c'est certain
Et le présent n'est que la fiction du passé
Toutes les prédictions livresques en train de se réaliser
Le présent est en fait sans futur
Il n'est que le présent
Du fur et à mesure de son environnement
Chimique, biologique, géologique, géographique, climatique
Politique, et résultante psychosomatique, toute une clique
Dans mon écriture ostinato
La vérité c 'est pas rigolo
Comme une insupportable fréquence
Des chaconnes passacailles, une danse
Là sur Terre
Voilà bien le seul véritable enfer
Riches ou pauvres, les pieds aux fers
Et plus l'on est indigent, plus cela serre
Alors, à quoi bon philosopher sur l'Univers !?
Du fonds diffus cosmologique
Prédit dès 1948, par feu ( 1904 - 1968 ) George Gamow, maître de logique
Plus tard, cela fit :
Longueur d'onde : 7,35 cm
Température : 2 ,7 K
Fréquence : 4081 mégahertz
Et alors , à quoi bon
De la technologie et de ses applications
De la xylographie à l'imprimerie
Donc, du dixième siècle, en Asie
En Europe au quinzième siècle, diffusion du savoir
Mais en premier, la bible à 42 lignes, pour n'importe quoi, croire
Des caractères mobiles comme innovation
Hélas, dès le départ, en esprit à réaction
Ainsi, des indulgences imprimées
Pour acheter son paradis, des laissez-passer
Tout cela, pour à nos jours mortifères, arriver
Alors, faut-il le répéter
Que tout, sous le capital, est inhumanité
Que c'est partout une inhumanité pratiquée
C'est d'ailleurs, de nos jours, la normalité
Tout le monde doit s'y conformer
Alors que pendant ce temps
Sous le capital, Il ne peut en être autrement
Sous le capital, c'est son seul évident
TOUT y est dément, TOUT y est violent !
Comme ainsi :
15 pour cent des gens en Inde et en Mongolie
Qui ont faim
Comme ainsi :
25 pour cent des gens au Yémen et à Madagascar
Qui ont faim
Comme ainsi :
35 pour cent des gens en Corée du Nord et à Haïti
Qui n'ont même pas de quoi se nourrir
Mais sous le capital, il faut souffrir
Cependant que dans le même temps
14 pour cent des gens sur Terre sont en surpoids
177 cm, 64 kg, non, pas moi
Et c'est ainsi qu'en quarante ans
Enfants et adolescents obèses, x 10, c'est édifiant
Comme ainsi :
Courses dans des grandes surfaces
Tour de taille, 0,3 plus important
Que les courses en petite surface, c'est édifiant
En 2015, taux d'obésité selon les revenus par foyer
Par conséquent, plus élevé
Chez les moins de mille deux cents euros
Où l'on mange beaucoup trop et trop mal
Et par conséquent aussi, un taux d'obésité moins élevé
Chez les plus de 3800 euros
Où l'on mange mieux, et surtout, moins mal
Le capital c'est la guerre
Toute une politique, des hommes et femmes d'affaires
Vaginocrates et phallocrates aussi réactionnaires
Le capital est un permanent crime de guerre
Tout y semble anecdotique
Du dérisoire par les statistiques
En même temps
Ou alors, justement
Tout un individualisme frénétique
Même feu ( 1806 -1856 ) Max Stirner, en aurait la colique
Chacun et chacune pour soi, tout le monde pour personne
Et toutes nos diverses pollutions qui nous sonnent
Avec toute une alimentation pas bonne
1,6 million de décès dans le monde, par excès de sel
Dans le monde, comme la vie est belle
Et à l'industrie agroalimentaire, tout individu se doit d'être rebelle !
Alors que :
Le vide de l'Univers
L'Univers du vide
Comme hélas nos têtes si vides
( 5x10-27 ) kilogramme de matière
Par mètre cube
Soit, une particule par mètre cube
Du photon au phonon
Du mirage optique et sonore
Le capital aussi fait fort
Son faux synesthète se nomme Jordan Belfort
Le capital est comme un litre de pulsar
De l'Univers inhomogène c'est un peu le pinard
Cent mille milliards en kilogramme
Au capital, tout le nourrit, tout l'entretient, y'en a marre
Le seul véritable ennemi du système, c'est l'anar
Comme je le disais à deux jeunes gens de seize ans
Avec un monde au tout tyran
Et encore à quoi bon
De la technologie et de ses expérimentations
1800 : lumière infrarouge
1801 : rayonnement ultraviolet
Quand pour les nouvelles générations
Un monde de pollution, de perdition, de désolation, de robotisation
Nous sommes déjà dans la catastrophe
De jour en jour, elle s'étoffe
Avec toute une domination de la catastrophe
Avec toute une représentation de la catastrophe !

Patrice Faubert ( 2017 ) puète, peuète, pouète, paraphysicien ( http://patrice.faubert.over-blog.com/ ) Pat dit l'invité sur " hiway.fr "



Faubert Patrice

Messages : 947
Date d'inscription : 14/09/2013

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum