Connexion

Récupérer mon mot de passe

Qui est en ligne ?
Il y a en tout 3 utilisateurs en ligne :: 0 Enregistré, 0 Invisible et 3 Invités

Aucun

[ Voir toute la liste ]


Le record du nombre d'utilisateurs en ligne est de 25 le Dim 18 Jan - 6:18
Flux RSS


Yahoo! 
MSN 
AOL 
Netvibes 
Bloglines 


Poème choisi

Ex-voto de réification

Aller en bas

Ex-voto de réification

Message  Faubert Patrice le Lun 3 Sep - 1:53

" J'aime un regard d'Agonie,
Car je sais qu'il est vrai -
Les hommes ne simulent pas la Convulsion,
Ne miment pas les Affres -

Les Yeux se glacent une fois - et c'est la Mort
Impossible de feindre
Les Perles sur le Front enfilées
Par l'Angoisse casanière. "

Emily Dickinson ( 1830 - 1886 ) poétesse américaine

Quelle est
Notre puissance pécuniaire ?
Quelle est
Notre puissance de vie ?
Ce que l'on a pu faire
Ce que l'on peut faire
Ce que l'on pourra faire
Les gens
Que l'on a pu rencontrer
Que l'on rencontre
Que l'on pourra rencontrer
Et donc surtout
Rien n'est véritablement fou
Les gens
Que l'on ne pourra rencontrer
Que l'on a jamais pu rencontrer
Que jamais l'on ne peut rencontrer
Selon
Ce que l'on a en poche
Selon
Ce que l'on a pas en poche
Oui
Cela est vraiment moche
En ce domaine
De tous les autres domaines
La réflexion critique, amoche, accroche
Voilà aussi pourquoi
Le secret de tout compte bancaire est bien gardé
De la grande richesse à la grande pauvreté
Qui n'a pas sa carte visa
Certes, pas un fifrelin dessus, parfois
Avec même souvent, un découvert bancaire
Chacun, chacune, avec le secret du pouvoir faire
Et donc, du secret de sa carte bancaire !
Cependant
Que pauvres ou riches
Tout est devenu si chiche
Tout est devenu si laid
Tout est devenu si niais
Certes
Avec tant d'argent
Telle femme, tu auras
Ou tel homme, tu auras
Tel studio, tel appartement, telle maison, tu auras
Locataire ou propriétaire, tu seras
Chaque classe sociale se régissant
Selon l'argent, le dire, est désormais, inconvenant
Salut toi !
Tu exerces quel métier ?
Salut vous !
Vous exercez quel métier ?
Ce qui économiquement rectifié
Signifie, tu peux faire quoi ?
Signifie, vous pouvez faire quoi ?
Ou encore plus explicite
En Amérique, pour cela, c'est moins hypocrite
Tu gagnes combien ?
Vous gagnez combien ?
Tes revenus annuels s'élèvent à combien ?
Vos revenus annuels s'élèvent à combien ?
Ce qui revient , plus abruptement, à dire
Nous y revoilà
Malgré ton tralala
Malgré votre tralala
Tu peux faire ou espérer quoi ?
Vous pouvez faire ou espérer quoi ?
L'horreur économique, ma foi
Dans la vie, faut pas s'en faire
Tout ce que l'on pourra faire
Tout ce que l'on ne pourra pas faire
Avec l'envie ou la motivation, ou pas, de le faire !
L'argent
En déterminant de tous les rapports sociaux
Et ainsi, tout est faux, tout est idiot
Tant de revenus par mois ou par an
Tout un programme s'y organisant
Avec ta place numérotée
Avec votre place numérotée
Ta place étant déjà réservée
Votre place étant déjà réservée
De la dictature de l'économie
Qui va articuler toute vie
Ou, en découlant, les lois de la probabilité
Qui vont pouvoir, implacablement, s'y affirmer
D'où le succès
Des jeux télévisés
De sa condition, pouvoir s'évader
Rêver, s'identifier, espérer
D'où le succès
Des nombreux jeux d'argent
Alors, que le plus souvent
Pour cent euros empochés
Le triple, au moins, fut souvent dépensé
Tu exerces quelle profession ?
Vous exercez quelle profession ?
Combien l'on gagne, pure vérité
Tu vaux combien ?
Vous valez combien ?
Et au chômage, tu n'es, vous n'êtes plus rien
L'ère des Macron
Du cynisme méprisant, ignoble, répugnant, de la réaction
Tu vaux combien ?
Vous valez combien ?
Tu peux faire quoi ?
Vous pouvez faire quoi ?
Le refrain des refrains
Du fascisme libéral sans aucun frein
Telle femme, tu auras
Tel homme, tu auras
Toutes activités et relations, voilà
La vie que tu auras
La vie que vous aurez
Ou alors, il faut ABOLIR l'économie, haha !
La puissance de feu
La puissance de vie
La puissance d'argent
Des transports que nous empruntons
Des lieux que nous fréquentons
Des gens que nous rencontrons
Hier, aujourd'hui, demain, l'on y tourne en rond
Forcément
Et cela n'est jamais dit
Car toute vie, elle la renie
La vie de l'économie
L'économie, sur tout, de la vie
Et puis
Les religions furent inventées
Pour faire supporter toutes les vies échouées
Bien plus que du lien, créer
Le commerce, lui, permit d'échanger
Du trop ou du pas assez
Et entre ceux et celles
Qui ont trop ou pas assez
Des mondes complètement séparés
Alors
Que si TOUT avait été ou était partagé
D'une mise en commun, mise généralisée
Tout le monde s'y serait retrouvé
Selon les envies et les besoins
Chacun, chacune, des autres, prenant le soin
Selon les compétence, les motivations, les affinités
Ce en toute gratuité
Par tout un bien-être général, une gratuité non dupe et intéressée !

Patrice Faubert ( 2018 ) puète, peuète, pouète, paraphysicien ( http://patrice.faubert.over-blog.com/ ) Pat dit l'invité sur " hiway index "



Faubert Patrice

Messages : 1127
Date d'inscription : 14/09/2013

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum