Connexion

Récupérer mon mot de passe

Qui est en ligne ?
Il y a en tout 2 utilisateurs en ligne :: 0 Enregistré, 0 Invisible et 2 Invités

Aucun

[ Voir toute la liste ]


Le record du nombre d'utilisateurs en ligne est de 25 le Dim 18 Jan - 6:18
Flux RSS


Yahoo! 
MSN 
AOL 
Netvibes 
Bloglines 


Poème choisi

Paraphysique du capitalocène, metteur en scène

Aller en bas

Paraphysique du capitalocène, metteur en scène Empty Paraphysique du capitalocène, metteur en scène

Message  Faubert Patrice le Sam 1 Juin - 1:49

1939 -1945
Neuf millions de chevaux tués
Utilisés, exploités, maltraités
Comme tant d'autres animaux
De perdre la vie
Plus de la probabilité, qu'au loto
Pour les soldats humains
40 millions de morts, au moins
Et impossible, là, d'en faire une photo
De quoi penser
Que l'espèce humaine est tarée
Elle est surtout, n'en déplaise, sous-informée ou mal informée
Avec toujours des minorités
Pour manipuler des majorités
Minorité de la majorité
Majorité de la minorité
Et à propos de maltraitance animale
Du capitalocène et de son fascisme pas si libéral
C'est encore avec l'Angleterre
Qu'avec l'animal, l'on est le moins pervers
Et sur le carnage de toute guerre
Déchiquetant tout corps
Du capitalocène faisant son sport
Il suffit de regarder, sur la question, un documentaire
Pour perdre tout espoir, toute envie
Et c'est à maudire, et c'est à pleurer
Aussi, il faut manifester, il faut se révolter !
Suffirait-il
De tuer tous les chefs de gouvernement
Ou pas de gouvernement
Et attention
Un gouvernement peut en cacher un futur autre
Suffirait-il
De tuer tous les aspirants dominants
Et il y en a aussi, dans le milieu militant
Et attention
Un dominant peut en cacher un autre
Une dominante peut en cacher une autre
Et donc pour un vrai changement
D'autres façons d'être
D'autres façons de penser
D'autres façons de se comporter
D'autres mots à prononcer
Des mots d'anarchie
Des mots de vie
Tout ce dont
Nous n'avons même pas vraiment l'idée
Ou en à peine dans le concept ébauché
Tellement
Nous sommes engrammés
Nous sommes conditionnés
Dans l'autorité
Dans la propriété
Dans la relation aliénée
Enfants, femmes, hommes, une continuité
Et ce, depuis des milliers d'années !
Tout gouvernement
Devenu fasciste, carrément
Et de ce fait, employant
Le mot fasciste, n'importe comment
Pour faire oublier son propre fascisme, forcément
Avec son despotisme, son autorité
Ne supportant plus d'être contesté
Et ce dans le monde entier
Comme en France, ces temps derniers
INTERDIT DE MANIFESTER
INTERDIT DE PENSER
INTERDIT DE SE REBELLER
Sinon
Gazage au cyanure
Avec, plus tard, des maladies qui durent
Sinon
Un oeil ou des yeux en moins
Des mains ou des pieds en moins
Sinon
De la matraque assermentée
Sinon
Du canon à eau pour nettoyer
Oui, vraiment
Soyons, soyez, anti, anti, anticapitaliste
Car, elle n'est pas si longue, la liste
Comme si une manifestation était une saleté
Avec diverses droites fascisantes
S'affrontant pour contrôler les lois du marché
Laquelle saura le mieux réprimer
Laquelle saura le mieux organiser l'inégalité
De la dictature
Puisque toute élection en est la confiture
Car, seule une minorité vote
Car, la plupart des gens, qui en rotent
Et en touche, ils la bottent !
Est-ce trop tard ?
Mais beaucoup de gens en ont marre
On vous l'avait pourtant bien dit
Le seul espoir pour l'humanité, c'est l'anarchie
Pour enfin
La liberté
L'égalité
La fraternité
Ici ou là, dans le désordre
Ici ou là, dans l'ordre
Toutes et tous, gagnant enfin le loto ou le tiercé
Justement sans argent à gagner
Inutile de se rendre sur une autre planète
Cela est vraiment trop bête !
Un jour, qui sait, ce trope
Se transformant, en drop
Ici ou ailleurs
Et pour d'autres heures
Déjà, autres mondes, et hop
Alors que la guerre nucléaire
Comme des gaz incapacitants, flottant dans l'air
Toujours prête à bondir
De toute forme de vie, prête à maudire
27 octobre 1962
Un samedi
Sous-marin soviétique
Méprise, erreur d'interprétation, mirage toxique
Et sur l'Amérique
Ordre donné d'envoyer des ogives nucléaires
Mais le capitaine, courageux, lucide, refusa de le faire
De fait, sans lui, avec l'escalade, plus aucun humain sur la Terre
Vassili Aleksandrovitch ARKHIPOV, sauveur de l'humanité
Et du même genre, tant de faits oubliés
Et du même genre, tant de faits cachés
Et à tout moment, pouvant, hélas, s'actualiser !

Patrice Faubert ( 2019 ) puète, peuète, pouète, paraphysicien ( http://patrice.faubert.over-blog.com/ ) Pat dit l'invité sur " hiway index "


Faubert Patrice

Messages : 1254
Date d'inscription : 14/09/2013

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum