Connexion

Récupérer mon mot de passe

Qui est en ligne ?
Il y a en tout 1 utilisateur en ligne :: 0 Enregistré, 0 Invisible et 1 Invité

Aucun

[ Voir toute la liste ]


Le record du nombre d'utilisateurs en ligne est de 25 le Dim 18 Jan - 6:18
Flux RSS


Yahoo! 
MSN 
AOL 
Netvibes 
Bloglines 


Poème choisi

Nous sommes le système

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Nous sommes le système

Message  Faubert Patrice le Sam 18 Juil - 1:08

" On est dès lors loin, très loin de la prétendue lutte contre des groupuscules djihadistes et ce sont bien les mouvements de contestation sociale comme par exemple celui des zadistes à Sivens, d'ouvriers organisant un piquet de grève, des lycéens bloquant un bâtiment public, des personnes manifestant malgré un interdit préfectoral et tant d'autres qui sont visés en réalité par cette loi parfaitement liberticide. "

CNT/AIT Anarchosyndicalisme ( numéro 145, été 2015 )

La société
Est comme une femme acariâtre
L'on pense qu'elle peut s'améliorer, s'amender
Mais elle reste toujours comme une marâtre
Et chaque être humain
En pleine figure, en reçoit la main
En est le souffre-douleur
Depuis des millénaires, à toutes les heures
Payer pour vivre
Vivre pour payer
Comme l'inscription à l'université
1000 euros en France
10742 euros en Angleterre
Pour le droit à l'instruction, il faut le faire
L'instruction de la démence
Et encore plus en Amérique
L'université, c'est la dette ou avoir du fric
Comme pour le travailleur immigré
Payer pour venir en France
Payer pour obtenir des papiers, ô clémence
Le parcours du combattant
Du sans-papiers est épuisant
C'est du travail clandestin
Risque d'expulsion pour trois fois rien
Et donc, il faut payer
700 euros, au moins
Pour avoir l'autorisation de travailler
Pour avoir des papiers
Certes
Si la vie est dégueulasse
C'est un phénomène de masse
Il y a encore des degrés
Dans la dégueulasserie, c'est à hurler
Je me souviens
Cela n'est pas si lointain
D'avoir souvent manifesté
En faveur des travailleurs immigrés
Et les travailleuses immigrées, ne pas les oublier
Des papiers pour tous et toutes
Ou plus aucun papier, en avant toute
Avec mon drapeau rouge et noir de la CNT
Ou avec mon drapeau noir, plus radicalisé
D'ultragauche, un élément incontrôlé
Qu'aucun notable libertaire ne venait saluer
Les chefs des diverses organisations hiérarchisées
Comme aussi bien
Tout est du même lien
Le culte de la virilité
Des blousons noirs et des bandes organisées
De la jeunesse ouvrière
A l'atelier, à l'usine, même air réactionnaire
Cela deviendra un courant stalinien
La preuve par mai 1968
Comme les 3 fois 8
La jeunesse ouvrière
Le culte de la virilité
La jeunesse bourgeoise
Cette bourgeoisie éclairée
Qui voulut tout chambouler
Et tout le reste en attente
De la récupération générale, en détente
Pourtant
Pour la jeunesse ouvrière
C'était, le soleil n'est pas pour nous
Pourtant
Pour la jeunesse bourgeoise
C'était, plus tard, nous aurons tout
Tout a toujours été en place
Pour la danse des classes
Et à la fin, chacun, chacune, reprend sa place
Bourgeoisie de l'art
L'art de la bourgeoisie
Tout est implacablement déterminé
Mais nous ne pouvons pas déterminer
Son indétermination pourtant elle-même déterminée !
Par des lois sociales
Par des classes sociales
Par des lois physiques
Par des processus physiologiques
Différents niveaux d'organisation
Qui sont tous en juxtaposition
Toute rencontre humaine
Ne peut échapper à ce domaine
Tout ceci nous manipule
Nous en sommes le ridicule
Et dans chaque personne
Ainsi, il n'y a jamais personne
Allo ? il y a quelqu'un ?
On sonne, on sonne, on sonne
Que du vide, que du mesquin !
Comme donc ce culte de la virilité
Qui font les femmes se masculiniser
Ainsi, deux femmes pourront dire
Cela est du vécu, cela n'est pas médire
On est jaloux
Au lieu de on est jalouses
Pour s'autoriser à draguer
Un homme, la femme doit singer
Et de son langage
Prendre les plus lourds bagages
Dans les classes populaires
Plus encore que dans les classes bourgeoises
Cependant toutes aussi réactionnaires
Le masculin l'emporte sur le féminin, c'est clair
Et peu m'importe que la féministe sexiste me toise !
Et au fond
C'est quoi la compétition
Sinon le culte de la virilité
Qui a bien su se féminiser
Et avec la modernité
Tout a pu s'améliorer
Non du point de vue physique
Mais surtout au niveau technologique
Comme le Tour de France à vélo
Quoi qu'on en dise, c'est pas de l'auto
Et voici quelques moyennes horaires
Que toute mythologie fera taire
1903 : 25,679 km/heure
1958 : 36,919 km/heure
1974 : 35,241 km/heure
1980 : 35,144 km/heure
2014 : 40,679 km/heure
C'est pas le corps qui s'améliore
Mais son matériel, son support
Tout comme le dopage
Qui partout, sévit avec rage
Et aussi pour certaines maladies
Dans les hôpitaux, ce sont de bons produits !
Comme le capital
Qui se dénonce lui-même, c'est infernal
Pour mieux se continuer
Pour mieux se perpétuer
Ainsi
Et cela n'est pas esbaudissant
Les capitalistes
Sont contre les capitalistes
Les fascistes
Sont contre les fascistes
Les staliniens
Sont contre les staliniens
Du capital, c'est la nouvelle stratégie
Avec cela, tout lui est ainsi permis !
Et à la vérité
Pour être sûr de s'y retrouver
Toute notoriété spectaculaire
Est forcément capitaliste, est forcément réactionnaire
Est forcément suspecte, même la plus contestataire
Des Léo Ferré, des Bernard Lavilliers
Sont là pour en attester
Car, Il faut écrire contre soi
Pour que quelque peu, cela fasse foi !
Encore une fois
Ce que je crois
Le spectacle de la contestation
N'est pas la contestation du spectacle
C'est bien cela le système, toutes tendances confondues
Les mêmes fausses grimaces, les mêmes faux culs
Ses intellectuels, ses artistes, ses savants, ses journalistes
Sa fausse contestation appointée, qui prête serment
Ses cinémas, sa télévision, sa radio, son théâtre, tout le toutim
Tout cela se copie, se mime
Pour être contre le système
Que finalement, tout le monde aime
Il faut être contre tout cela
Tout ce caca, tout ce crachat
Contre aussi ce qui le nourrit
L'extrême gauche, la gauche
L'extrême droite, la droite
En réalité, une seule et même droite !
Et donc aussi, tout ce qui la représente
Célébrités, vedettes, personnel politique, humoristes
Qui font le jeu du capitaliste !
Pas étonnant
Si en France, le compteur Linky
Sera/ est déjà étatisé, de plus en plus consternant
De 2015 à 2021, ERDF, qui nous chie
Nouveaux compteurs électriques
Radiofréquences émises cancérigènes
Où il y a du fric, aucune gène
Le système est totalement antipathique
Chacun, chacune, en veut son coup de trique
C'est la société spectaculaire marchande techno-industrielle
Pour toi, moi, eux, ils, elles


Patrice Faubert ( 2015 ) puète, peuète, pouète, paraphysicien ( http://patrice.faubert.over-blog.com/ ) Pat dit l'invité sur" hiway.fr "



Faubert Patrice

Messages : 928
Date d'inscription : 14/09/2013

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum