Connexion

Récupérer mon mot de passe

Qui est en ligne ?
Il y a en tout 1 utilisateur en ligne :: 0 Enregistré, 0 Invisible et 1 Invité

Aucun

[ Voir toute la liste ]


Le record du nombre d'utilisateurs en ligne est de 25 le Dim 18 Jan - 6:18
Flux RSS


Yahoo! 
MSN 
AOL 
Netvibes 
Bloglines 


Poème choisi

Tectonique d'embrasement neuronal

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Tectonique d'embrasement neuronal

Message  Faubert Patrice le Dim 1 Mai - 1:08

Tout mot est boxeur
Il a une histoire, son heure
Comme le mot islamophobie
De 1910, par feu Alain Quellien, c'est ainsi
Des mots remplacent d'autres mots
Les gaulois pour les romains
Les celtes pour les gaulois
C'est la nécessité qui fait loi
Le langage est toujours malin
De la Bretagne romaine
Donc, l'Angleterre d'aujourd'hui
Et toutes les tribus bretonnes
L'occupation romaine qui détonne
Brigantes, Ordovices, Silures
Icènes, Trinovantes, l'air y était pur
Certaines tribus, femmes et hommes, partisans
Avec l'occupant romain
Certaines tribus se révoltant
Contre l'occupant romain
Et la femme celte parfois cheffesse
Au statut respecté, pas seulement des fesses
Autant que le druide, ce philosophe
Vingt ans à l'école, maître des plantes, et de la strophe
Certes, des rituels avec sacrifices humains
Que ne comprirent, forcément jamais, les romains !
Frontière de l'anamorphose
Anamorphose de la frontière
Le capital des frontières
Les frontières du capital
Le monde découpé en morceaux
Par les propriétaires du monde, des idiots
Et de nouveaux pays
Et d'anciens pays
Qui changent, plus le même nom
Selon le bon vouloir de la réaction
Parfois, des villes aussi
Quand pour d'inavouables raisons, il faut les oublier
Et des mots aussi
Des modes et des bourgeoisies
1920, le mot bronzage
En fait, du soleil naturel
1935, le bronzage artificiel
En fait, du soleil artificiel
Et il est agréable d'être en l'état de nudité
Sous le soleil, une jouissance recherchée
Pour cela, je ne suis pas le dernier
Mais toute mode
D'une bourgeoisie éclairée est le code
Que l'on peut détourner et s'approprier
Dans une révolutionnaire oisiveté !
Il y a aussi
L'écologie industrielle ou artificielle
Il y a aussi
L'écologie naturelle
Déjà, avec les excréments humains
De l'énergie réutilisée, voilà qui est bien
Il le faudrait avec la sueur
Par jour, par être humain, un litre de sueur
Il le faudrait avec l'urine
Sans aucune humeur chagrine
Et toute une énergie naturelle
En opposition à toute l'énergie artificielle
Et donc, toute une activité industrielle
Produisant aussi bien des maladies artificielles
Ce qui fait penser au film " La belle verte "
Quand le corps et l'esprit sont à la fête
Mais, bien des idées qui nous paraissent vraies
Sont en fait fausses, ou dans le faux du vrai
Didier Raoult ( né en 1952 ) microbiologiste
Sur certains points en est l'apologiste
Certes, des virus géants, il est surtout spécialiste
Ainsi, pas de races, pas de nationalités
Depuis l'aube des temps, tout est si mélangé
Mes idées, il vient les confirmer
C'est intéressant qu'un savant vienne nous le prouver !
Et un petit exemple à méditer
18 octobre 1685, l'édit de Nantes est révoqué
200.000 français protestants vont ainsi fuir
En Angleterre, Suisse, Amérique du Nord, principalement finir
Et encore pendant longtemps
Des catholiques exterminant des protestants
Puis en août 1789
Sont enfin reconnus citoyennes et citoyens
Juifs, juives, gens de couleur, protestants et protestantes
Comédiens et comédiennes, toute une troupe insolente
Et des métiers
Aux juifs, aux protestants, certains furent réservés
Participant à l'expansion du capitalisme
La banque, l'industrie, la caisse d'épargne
Le protestant y mit toute sa hargne
Toujours des circonstances de la vie
C'est de chaque histoire humaine, le prix
L'usine de la religion, l'usine de l'idéologie
Chaque être humain en est le produit
Et il y a beaucoup de religions
Et il y a beaucoup d'idéologies
Qui sont toutes des béquilles à la raison
Qui fatalement immobilisent une vraie révolution
Mais cela n'a rien de sidérant
90 à 98 pour cent du fonctionnement de notre cerveau
Ne nous est pas conscient
Et des calculs non conscients
Avant qu'ils ne deviennent conscients !
Reconstruction de la réalité extérieure
Notre cerveau ne fait que cela
C'est une interprétation de la réalité
Ansi, le libre arbitre ne peut exister
Il n'y a que des traitements corticaux
Dans le vrai comme dans le faux
Du matin au soir, nous pataugeons dans le faux
La conscience de l'embrasement neuronal
L'embrasement neuronal de la conscience
Ainsi
Le rêve est un état où la conscience est modifiée
Car sans les contraintes de la réalité
Des connexions neuronales pour la prise de décision
Pour ou contre le capital, une engrammation
D'où la bataille du dressage et donc de l'éducation
Dressage comme institution des conformismes et de la soumission
Le nazisme sut bien le faire
Cohérence de l'idéologie réactionnaire
Et au moins, quatre enfants, le nazi devait faire
S'il voulait s'élever dans la hiérarchie nazie
Mais il pouvait avoir des relations hors du mariage
Pour la pureté raciale, copuler avec des femmes au jeune âge
Et partout en Europe, maternités secrètes, maternités raciales
22000 naissances de ce nazisme du capital
Lebensborn, personnel fanatique et dément, mais néanmoins compétent
Euthanasie pour les enfants déficients
Avec des baptêmes SS pour les autres enfants !
Et de tout, il faudrait douter
Non de toutes les atrocités passées
Car elle peut-être ignoble l'humanité
Mais simplement douter
De toute action, du bien-fondé
Mais simplement douter
De tout son processus de pensée
Tout doit être valable pour l'ensemble de l'humanité
Non pour soi, un sous-groupe, ou quelques personnalités
Sinon c'est forcément de la malhonnêteté
Et ainsi, peut-être, pouvoir éviter
L'autre n'est pas d'accord avec vous
Alors, il faut lui donner des coups
Alors, il faut le tuer
C'est bien ainsi
Que depuis des milliers d'années
L'humanité inhumanité ne cesse de fonctionner
Avec une sensibilité
Finalement assez peu développée
Et tout ce qui vit
Est de la mémoire qui agit
Et à sa façon, la plante aussi
Et à défaut de sentir la peur
Tout le vivant ressent de la douleur
Pour l'énergie de nos corps
Nous devons produire de la mort
De l'agressivité interspécifique
De l'agressivité intraspécifique
Voilà bien ce qui nous fabrique !

Patrice Faubert ( 2016 ) puète, peuète, pouète, paraphysicien ( http://patrice.faubert.over-blog.com/ ) Pat dit l'invité sur " hiway.fr "



Faubert Patrice

Messages : 893
Date d'inscription : 14/09/2013

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum