Connexion

Récupérer mon mot de passe

Qui est en ligne ?
Il y a en tout 1 utilisateur en ligne :: 0 Enregistré, 0 Invisible et 1 Invité

Aucun

[ Voir toute la liste ]


Le record du nombre d'utilisateurs en ligne est de 25 le Dim 18 Jan - 6:18
Flux RSS


Yahoo! 
MSN 
AOL 
Netvibes 
Bloglines 


Poème choisi

Paraphysique de la procrastination

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Paraphysique de la procrastination

Message  Faubert Patrice le Lun 12 Juin - 0:36

Performances paraphysiques
Comme Patrick Malandain
53 ans, un humain, un terrien
3861 km en 38 jours et 12 heures
Fin 2013, un truc hors du commun
De Sydney à Perth, le continent australien
C'est pas le football, pas le rugby
Sur cela, pas un mot, pas un bruit
Comme la Belgica antarctica
Une mouche de 6 mm de l'Antarctique
Qui vit avec moins 50 sous le zéro
Un mois sans oxygène peut faire dodo
Pas besoin d'aller là-haut
Dans l'espace, si froid, c'est idiot
Tout sur Terre
Est absolument si extraordinaire
En vérité tout est panchronique
La panthère des neiges qui saute à 10 mètres de hauteur
Face à cela nos records sont menteurs
En réalité tout est pandémique
Le tout est dans la partie
La partie est dans le tout
C'est ainsi
Qu'il n'y a pas la malédiction des pharaons
Mais la malédiction des champignons
D'une invisible contamination
La nature toujours forte
Jamais vraiment morte
Et 57, 8 degrés en record de chaleur
Sur la planète Terre, tout à son heure
Mais sur Vénus c'est plus de 500 degrés
Un four de cuisine est à plus de 260 degrés
Neptune c'est moins 200 degrés
Partout se niche la relativité
Mais sur notre bonne vieille Terre
Du vent à 500 km/heure
Mais le chaud et le froid, les contraires
C'est la tornade, 1000 décès par an, aux USA
Des SS et des SA
De la physique à la politique
Feu Joseph Gabcik ( 1912-1942 ) le slovaque
Feu ( 1913-1942 ) Jan Kubis le tchèque
Qui surent éliminer le chef nazi, horrible mec
Dans sa tête totalement patraque
Feu ( 1904-1942 ) Reinhard Heydrich
L'odieux boucher de Prague
Et docteur de la schlague
Champion d'escrime et du crime
Partout il mettait des micros
Pour faire parler les gogos
Belles espionnes, femmes du lit
Et cela ne fait pas un pli
Les staliniens le faisaient aussi !
Finalement l'Histoire sent mauvais
Une odeur de poisson pas frais
De temps en temps, une éclaircie
Et c'est la commune de Paris !
De temps en temps, un sourire
Et c'est l'Espagne libertaire de Juillet 1936, qui sait, justement, lire
Ou alors, c'est le fait divers
Vraiment pas ordinaire
Comme feu ( 1881-1925 ) Vincenzo Peruggia
Qui vola en 1911, Mona Lisa
En fait feu ( 1479-1503/1506 ) Lisa Gherardini
La Joconde, qui tout le monde, ravit
Un vol Erostratien et opportun
Qui immortalisa ce portrait, sans dépit
Et quand on pense, oh là là
Qu'en un seul éjaculat
L'homme crache 300 millions de spermatozoïdes
Pendant le rapport sexuel, c'est rapide
Ce qui, en théorie
Peut engendrer 25 mille milliards d'enfants différents
Tout l'univers est en hologramme sur Terre, c'est évident
Tout est dans un
Tout se tient
C'est le charbon du carbonifère
Qui est le plus utilisé, ce permien
Le pétrole se croyait plus malin
Mais finalement c'est le contraire !
C'est aussi la sédentarité
Qui plus que le tabac a tué
Et voici en dixième position
La sédentarité, la maladie de la technologisation
Le temps assis est en augmentation !
Nous mourrons de plus en plus jeunes
Sédentarité, obésité, immobilité
La capacité physique va diminuer
C'est une grande évidence, la réalité tonne !
Sauf l'activité physique de haut niveau
Presque tous les jours, pour tenter de rester beau
Moi, je pratique la marche athlétique
C'est ma drogue, 4 fois par semaine, c'est mon tic
Se perd le bon sens
Le bon sens est devenu du mauvais sens
De la signification sans aucune signification !
Si nous étions tous nus
Si nous étions toutes nues
La hiérarchie de l'attirance
Ne serait plus la même danse
L'argent cache les misères
Et la fausse puissance pécuniaire
Comprendre tout ce qui est caché
En prenant connaissance de ce qui ne l'est pas
C'est toute l'organisation sociale qui est empoisonnée
Pas seulement le Diesel ou le commerce Amazon, et autres saletés
Tout est devenu du cas par cas
Mais une totalité du même caca !
L'inhumanité se met en scène
L'inhumanité a de la peine
Documentaires, films, conférences
Les mentalités doivent s'anarchiser
Sinon c'est de la fausse confidence
La réalité de la vie
Qui est la vie de la réalité
De nos idées de la réalité
Qui n'est que la réalité de nos idées
Tant que vous confondrez vulgarisation
Avec le terme plus respectueux de grande diffusion
Vous serez toujours dans la compétition
Nous serons toujours dans l'aliénation
La réalité de nos idées
Ne peut que nous diviser
Car cela n'est pas la réalité
Cela n'est que la réalité de nos idées
Et pour supporter les folies de notre société
Les benzodiazépines, par millions, sont consommées
En Europe, dans le monde, chaque année
Tout y participe, son alimentation technologique
Qui se transforme et devient psychologique
La nourriture du capital
Extrême gauche, gauche, droite, extrême droite, du capital
C'est cela qui nous veut du mal !
Les vagues de la vie nous déferlent
Deuils, accidents, maladies, décès, aucune perle
Aucune idée ne peut y résister
Aucune amitié ne peut s'y forger
Aucun amour n' y est né
Et la détresse pour toute unité !
Dans le capitalisme
Tout autre est un enfer
L'enfer de l'autre
Avec l'anarchie
L'autre serait un paradis
Le paradis de l'autre
Qui étendrait le sien à l'infini !
Vous pouvez me traiter de banane
Dont l'être humain a 50 pour cent de gènes en commun
Non cela n'est pas une vanne
Comme quoi, nous ne savons rien !
Tout est dans de petites cases
Tout se réduit à de petites phrases
A toutes les réalités, tout est bibine
A toutes les vérités, tout est guillotine
La psychiatrie a même son orthorexie
Et toujours la procrastination de la vie
Cela aurait pu être si simple, si jouissif
Cela aurait pu être si épanouissant, sans possessif
L'apprentissage d'une autre vie
L'apprentissage de l'anarchie
Pour aller toujours plus loin
Pour ne jamais s'ennuyer, pour des plaisirs sans fin !

Patrice Faubert ( 2014 ) puète, peuète, pouète, paraphysicien ( http://patrice.faubert.over-blog.com/ ) Pat dit l'invité sur " hiway.fr "

Faubert Patrice

Messages : 894
Date d'inscription : 14/09/2013

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum