Connexion

Récupérer mon mot de passe

Qui est en ligne ?
Il y a en tout 3 utilisateurs en ligne :: 0 Enregistré, 0 Invisible et 3 Invités

Aucun

[ Voir toute la liste ]


Le record du nombre d'utilisateurs en ligne est de 25 le Dim 18 Jan - 6:18
Flux RSS


Yahoo! 
MSN 
AOL 
Netvibes 
Bloglines 


Poème choisi

Paraphysique de l'effet spectateur

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Paraphysique de l'effet spectateur

Message  Faubert Patrice le Dim 13 Déc - 6:10

L'effet spectateur
Fait tous les conformismes
L'effet spectateur
C'est du fascisme, du libéralisme
C'est du nazisme, c'est du capitalisme
C'est de la majorité, du suivisme
En France
94 pour cent
Des femmes agressées sexuellement
Et pas seulement verbalement
Ne sont pas secourues par les témoins de ces agissements
Surtout par les gens en groupe
Quand les gens sont en troupe
Contrairement à la personne qui est seule
Et qui est paradoxalement moins veule
Ou en groupe, si une personne bouge
Alors, tout le monde, par suivisme
Beaucoup plus que par civisme, voit rouge
Toujours de l'effet retourné, l'effet spectateur
Qui peut devenir l'effet acteur
Tout ceci est bien connu
Pas besoin de l'avoir nécessairement vu
En psychologie sociale
Qui est surtout, hélas, de la manipulation mentale
Car tout sert pour la domination du capital
Comme la banalisation de la violence
La violence de la banalisation
En rapport aux guerres et aux diverses agressions
Une complicité de la violence
La violence de la complicité
Qui fabrique de la dissonance cognitive
Qui fabrique de l'irresponsabilité fictive
Et donc des souvenirs fabriqués
Face à l'horreur, il faut bien se déculpabiliser
Justement surtout, pour ne pas s'y opposer !
De soi, il faut conserver l'estime
D'une fausse cohérence dans l'intime
Ainsi
Toute vilenie peut se pardonner
De vraiment comprendre, toujours éviter
Pour toutes les croyances
C'est pareil, l'effet spectateur de la romance
Alors que rien n'est plus contradictoire
Que les livres religieux, pourtant, les gens s'obstinent à croire
Il faut bien surmonter sa misère
Un vrai pansement de la pensée réactionnaire
Soyez, soyons, bien sages, soumis et soumises
Et vous aurez, nous aurons, la terre promise
Plus sur la terre, vous souffrirez, nous souffrirons
Et plus, par nos divers paradis, nous aurons de la compensation
Mais ce vieux truc, efficace, est le support de la réaction !
Et pourtant en théologie
Tout, le plus souvent, se contredit
En exemple, dans la sourate 4 , verset 156, ainsi
Jésus est fils de Marie, non divin
Et sa mère pourrait être une putain
De toutes façons, en tradition coranique
Jésus ne fut pas crucifié ou c'est parodique
Ou alors c'est un nouvel Adam
En théologie, tout est délirant
Et le nom de Jésus revient souvent
Dans le Coran
Et dans le Talmud
Encore une version, une étude
Marie devient l'amante d'un soldat romain
Pas étonnant
Si les religions en viennent aux mains
Pas étonnant
Car d'un verset, d'une sourate, un autre refrain
Il y a aussi le procédé littéraire
La légende religieuse et son thuriféraire
Car Jésus n'a peut-être jamais existé
Par la domination de son époque, il a été fabriqué
Une façon de soumettre, pour des siècles, les mentalités !
De fait
Tous les livres prétendument sacrés
Sont des impostures, pour tester la crédulité
Par exemple, c'est Jésus le plus cité
Dans le Coran, on l'a un peu vite oublié
Et à feu Jeanne d'Arc, cela peut faire songer
Car en partie, c'est un personnage inventé
D'origine noble, parlant le français
Et de famille royale, agent secret
En fait, elle ne fut pas brûlée, l'on en fit pas un décret
Et put ainsi terminer sa vie tranquillement
Elle eut même des enfants
Mais les nationaliste et fascistes français
Réinventèrent son histoire, peu connu est ce fait
C'est encore comme en religion
Un peu comme pour toutes les superstitions
De la légende, de l'imaginaire
Pour toutes les révoltes, les faire taire
Peu importe que cela soit vrai ou faux
Et le plus souvent, c'est faux
Il faut que le peuple s'identifie
Pour cela, pour ceci, ainsi il obéit
Ou contre ceci ou cela, ainsi il obéit
Sinon, il y a la police, l'armée
Pour toute révolte, annihiler !
D'ailleurs, en rien, aucun hasard
En 1794, par la révolution bourgeoise, sur le tard
Fut fondée l'école polytechnique
Une école militaire, en France, toujours la panique
Toute structure de dominance
Et elle n'est pas que de la finance
Tendant à se renforcer
Surtout quand cette dominance est attaquée
Est dans la dominance, toujours prête à innover
Août 1928
Et voici le futur cartel du lobby pétrolier
Sept compagnies que l'on peut nommer
Shell, Gulf, Exxon, Mobil, BP, Chevron, Texaco
Des milliardaires pas très rigolos
L'accord d'origine
Connu en 1950, mais d'humeur maligne
Le pétrole étant stratégique
USA, Chine, gros consommateurs énergétiques
Envahir, contrôler, négocier
Des militaires, des diplomates, des banquiers
Qui est maître du pétrole
Est maître du monde, et partout des bagnoles
Cela engendre du génocide économique
La seule finalité, faire du fric
Les grandes fortunes du pétrole
Aux USA sont de véritables idoles
Et donc un président de la République
Grâce au pétrole, ce fut le cas, donc, en Amérique
Et encore en 2002, le Venezuela
Mais de la CIA, fut raté, le coup d'Etat
Et aussi
Comme centre du permanent conflit
Le détroit d'Ormuz, en Iran
Pas seulement, mais en stratégie, principalement
Avec des millions de barils
Et ce chaque jour, ce qui en fait un grand péril !
Donc, si tout est lié
Dans cette société de parfaite insensibilité
Où de tout, nous sommes dépossédés
Et surtout de la moindre humanité
La non-assistance en personne en danger
La non-assistance à pays en danger
Et forcément, par le système, la non-assistance est encouragée !
Et néanmoins, par exemple, en France
Pour bien démontrer, de la société, la fausse outrance
La non-assistance à personne en danger
Donc tout le monde, en société intégralement polluée
C'est 5 ans de prison, 75000 euros d'amende
Tout le monde s'en fiche, en vérité
Car, encore une fois, l'effet spectateur est encouragé !
Cela dit
Je suis contre toute les prisons
Ce qu'il faut, c'est la révolution de la révolution
Une révolution intérieure
Pour une révolution extérieure
Pas de vraie révolution extérieure
Sans d'abord, une vraie révolution intérieure !
Pour en finir avec le pétrole
Qui du monde est le seul vrai idole
L'Arabie saoudite est la banque centrale du pétrole
Aussi à ses tortures, l'économie s'y colle
Un peu comme pour l'Europe
Pour qui le pétrole de la Russie, c'est le top
Soit 25 pour cent en importation
Voici aussi Houston, la capitale du pétrole
Pour ceux et celles qui y ont des habitations
Pour les pauvres, c'est une abomination
Et il faut aussi compter
Butin spéculateur, le pétrole papier
Toute une économie imaginaire
Toute l'inhumanité des traders !
Et par exemple, pendant ce temps
En France, l'Etat d'urgence s'éternisant
Toute manifestation est interdite
Une initiative gouvernementale pas inédite
Ainsi, à Nantes, à Paris, ou ailleurs, ces derniers temps
Des flics, fascistes, violents, déments
Ont frappé, ont interpellé, ont insulté, ont arrêté
Ou des assignations à résidence, des gens à vue, gardés
Bientôt, en réalité, c'est déjà arrivé
En toute impunité, les flics pourront assassiner
De quoi vraiment se scandaliser
Encore un effet spectateur constaté
C'est-à-dire un effet d'inhumanité !
Comme pour les espèces
Les informations apparaissent et disparaissent
Durée d'inscription dans la pierre : 10.000 ans
Sur un parchemin : 1000 ans
Sur une pellicule : 100 ans
Sur un vinyle : 50 ans
Clef USB, carte flash : 10 ans
Disque dur : 5 ans
Tout est très vite obsolète
Environ 10 ans de moyenne, c'est bête
100 ans maximum, c'est inepte
Il vaut mieux tout archiver
Tout photocopier sur du papier
Informatique, tout numériser
Est d'une grande fragilité
Un peu comme les CD
Bosses et creux de l'informatique
1 à 20 ans, durée de vie critique
Le langage informatique est binaire
Des 0 et des 1, c'est clair
Rien ne vaut les bandes magnétiques
De l'ancien bond technologique
En attendant la quartz et l'ADN
Pour l'archéologie du futur, peut-être une veine
Il y a aussi le monde de l'octet
Une alternance de 0 et de 1
Une lettre, un octet
300 pages, un mégaoctet
Une bibliothèque, un gigaoctet
Et finalement, le futur serait l'ADN
Nouvelle horloge technologique, A, C, T, G
Double hélice du vivant, code de tous les messages
Encodage numérique, nouvel adage
Sur des brins d'ADN
De très très longue duré, en stockage, en archivage
Génétique de l'informatique
Informatique de la génétique
La prothèse mémorielle
Pour toi, moi, eux, ils, elles
Et pourtant, pourquoi, comme aujourd'hui à Venise
1000 ans d'histoire, 80 km d'écriture, conserver la mise
Et si tout était justement à jeter
De toute l'histoire humaine, cette inhumanité
En 2014, un milliard de sites sur Internet
Mais trop d'informations peuvent tuer l'information, nette ou pas nette
L'on n'arrive plus à les classer ou les trier, c'est trop bête !


Patrice Faubert ( 2015 ) puète, peuète, pouète, paraphysicien ( http://patrice.faubert.over-blog.com/ ) Pat dit l'invité sur " hiway.fr é




Faubert Patrice

Messages : 891
Date d'inscription : 14/09/2013

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum